enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Actualité

Actualité du Ministère

Berlin/ Renforcement de la lutte contre le changement climatique : Les Ministres des pays membres de Wascal et de Sasscal signent une déclaration d’intention Conjointe avec l’Allemagne

Berlin/ Renforcement de la lutte contre le changement climatique : Les Ministres des pays membres de Wascal et de Sasscal signent une déclaration d’intention Conjointe avec l’Allemagne

Ils étaient invités et ils ont tous répondu présents ce mardi 21 février 2023 à Berlin, à l’invitation de la République Fédérale d’Allemagne. 

Publié - 21/02/2023 / (Source:MESRS) /  Partagez:
Ils étaient invités et ils ont tous répondu présents ce mardi 21 février 2023 à Berlin, à l’invitation de la République Fédérale d’Allemagne.
 
Ce pays accueille du 21 au 22 février 2023 la commémoration du 10ème anniversaire du Centre ouest-africain de lutte contre le changement climatique, l’utilisation adaptées des terres et la promotion de l’hydrogène vert (Wascal) et du Centre de services scientifiques d’Afrique australe pour le changement climatique et la gestion adaptative des terres (SASSCAL).
 
L’évènement marquant de cette première journée a été la signature de la déclaration conjointe d’intention des représentants des trois parties prenantes. A savoir, la République fédérale d’Allemagne représentée par Bettina Strak-watsinger, ministre de l’Education et de la Recherche ; le Professeur Amadou Keita, Président du conseil des Ministres de Wascal et par ailleurs ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Mali ; et Philda Kereng , vice-présidente du Conseil des ministres du SASSCAL, ministre de l’Environnement et du Tourisme de la République du Botswana. Cette signature de déclaration conjointe engage chaque pays membre à consolider la coopération dans les domaines de la formation scientifique d’excellence, et à faire des efforts conjoints pour améliorer de façon significative les conditions de la Recherche, renforcer les capacités des infrastructures et faire de l’hydrogène vert et des énergies renouvelables une nouvelle priorité stratégique, entre autres.
 
Par ailleurs, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Ivoirien, le Pr Adama Diawara, a par ailleurs soutenu que ce document permet certes de consolider les acquis, mais également de se projeter dans le futur pour affiner les priorités. Celles-ci vont porter sur l’approfondissement de l’étude du changement climatique et de ses impacts sur l’Agriculture, la Santé, les Infrastructures, l’Education, etc, dans l’optique de définir les stratégies d’adaptation. «La Côte d’Ivoire bénéficie des retombées de cette coopération à travers la création des écoles doctorales et master à l’Université Felix Houphouët- Boigny, et l’acquisition de matériels de météorologie pour la sodexam. Ce qui équivaut a un financement d’un million d’euro (soit 656 millions de Fcfa) », a précisé le Ministre Adama DIAWARA.
 
Lors de la cérémonie d’ouverture de l’évènement qui s’est tenu au Ministère fédéral d’Allemagne de l’Education et de la Recherche, la Ministre Bettina Strak-watsinger a soutenu que le changement climatique est une réalité et crée de nombreux dommages en Afrique. Et c’est pourquoi la République fédérale d’Allemagne a décidé d’apporter sa contribution à travers la création de Wascal et Sasscal en 2012. Et depuis lors, ce sont plus de 68 millions d’euro (soit 44 milliards de Fcfa) que l’Allemagne a investi dans ces deux programmes. «Ce sont un peu plus de 600 étudiants qui ont été formés pour le compte de Wascal et 400 pour le Sasscal», a-t-elle fait savoir, sans omettre de préciser que l’Allemagne compte investir 8 millions d’euro (soit un peu plus de 5 milliards de Fcfa ) dans ces deux structures cette année 2023.
 
Tout en félicitant la République fédérale Allemande pour l’appui apporté à l’Afrique, le Président du Conseil des ministres de Wascal a affirmé qu’ils sont tous conscients de l’impact négatif du changement climatique sur l’Afrique, en particulier sur l’Afrique de l’Ouest. «Les statistiques (de l’OMS) montrent qu’entre 2030 et 2050, le changement climatique causerait environ 250000 décès supplémentaires par an pour des raisons liées à la malnutrition, au paludisme, à la diarrhée et au stress thermique », a-t-il révélé avant d’encourager à une intégration régionale plus forte pour s’assurer de gagner la bataille contre le changement climatique.
 
Quant à Philda Kereng , vice-présidente du Conseil des ministres du SASSCAL, ministre de l’Environnement et du Tourisme de la République du Botswana. elle a émis le vœu que Sasscal devienne une structure incontournable en matière de base de données et que les jeunes des pays membres de Sasscal soient mieux outillés afin d’obtenir une meilleure riposte au changement climatique.
 
Prof Fatou Sow, Commissaire de la Cedeao, chargé du développement humain et des affaires sociales a exprimé le soutien de sa structure à ces deux programmes. La première journée a pris fin par une réunion des conseils des ministres de Wascal et de Sasscal.
 
Notons que la Côte d’Ivoire est membre de Wascal dont la mission est de chercher à fournir des informations et des connaissances aux niveaux local, national et régional à ses pays membres de l’Afrique de l’Ouest pour faire face aux effets néfastes du changement climatique. Wascal le fait en soutenant le renforcement des capacités des jeunes universitaires ouest africains dans les domaines des sciences naturelles et sociales, et en renforçant les universités ouest-africaines et les départements de services climatiques dans ses pays membres.

 

 

Commentaires