enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Actualité

Actualité du Ministère

Élaboration d’un plan national de lutte contre les maladies virales du manioc

Élaboration d’un plan national de lutte contre les maladies virales du manioc

L’élaboration d’un plan national de lutte contre les maladies virales du manioc est au centre d’un atelier qui va réunir sur deux jours, le mercredi 28 et Jeudi 29 novembre 2018 , à Yamoussoukro, les producteurs de manioc, les institutions de recherche agricoles, les ONG, les services de l’encadrement et de l’administration agricole.

Publié - 29/11/2018 / (Source:AIP) /  Partagez:

« Une autre menace plus virulente est la maladie de la striure brune du manioc (CBSD) baptisée « Sida du manioc » est en progression vers notre pays depuis l’Afrique centrale », a informé le directeur général de la protection des végétaux et de la qualité (DGPVQ), Silué Gnénéyéri, représentant le ministre de l’Agriculture et du Développement rural.

Il s’est félicité de la tenue de l’atelier de l’élaboration du plan d’action national pour freiner la progression de la maladie de la striure brune du manioc vers l’Afrique de l’Ouest, pour empêcher sa progression dans la sous-région, et lutter contre les phénomènes nouveaux liés pour la plupart, aux changements climatiques.

Silué Gnénéyéri a indiqué qu’il sera question pour les participants de déterminer les mesures phytosanitaires, les mécanismes de surveillance, de diagnostic d’alerte, et de riposte pour la gestion, des maladies virales du manioc, et de mettre en place une structure opérationnelle d’urgence, de déterminer son ancrage institutionnel, sa structure organisationnelle et sa gouvernance.

Le manioc, troisième plus grande source de glucides pour l’alimentation humaine est devenu une culture de subsistance et de rente pour les producteurs. Il constitue un aliment de base pour près de 800 millions de personnes dans le monde, dont près de 500 millions d’Africains.

L’apparition récente de la CBSD en Afrique centrale et faisant route en Afrique de l’Ouest, peut occasionner des pertes de récoltes qui s’élèvent entre 20 % et 90 % voire 100 % pouvant se traduire par une économique annuelle de plus de trois milliards F CFA a souligné le directeur exécutif de Wave Côte d’Ivoire Justin Pita.

Il a ajouté que ces deux maladies virales du manioc sont transmises par les mouches blanches (bemissia Tabaci), et disséminées par l’homme à travers les échanges et utilisation des boutures de manioc infectées pour établir de nouveaux champs.

L’atelier organisé par le programme régional West African Virus Epidémiology (Wave- Côte d’Ivoire) sera l’occasion pour les acteurs de faire l’état des lieux des viroses du manioc, la cartographie des acteurs, l’évaluation des risques et sa gestion ainsi que la vision et les objectifs, du plan d’action contre les maladies virales du manioc.

Il sera question pour les participants durant deux jours de déterminer les mesures phytosanitaires, les mécanismes de surveillance, de diagnostic d’alerte et de riposte pour la gestion, des maladies virales du manioc. De mettre en place une structure opérationnelle d’urgence, de déterminer son ancrage institutionnel, sa structure, organisationnelle et sa gouvernance, d’évaluer le coût du plan en tenant compte des ressources humaines matérielles et financières à mobiliser, et de mettre en place un système de suivi évaluation

 

Commentaires

 

  • Suivez le Ministère sur:   
  • Webmail

  • © Ministère de l'Enseignement
    Supérieur et de La recherche
    Scientifique - Tous droits réservés
  • Cité Administrative, Tour C 20e étage
  • TEL : (+225) 20.33.54.64 / FAX : (225) 20.21.22.25
gouv.ci     -     annuaire.gouv.ci     -     servicepublic.gouv.ci     -     participationcitoyenne.gouv.ci     -     data.gouv.ci     -     eadministration.gouv.ci