enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Actualité

Actualité du Ministère

7ème Forum sur la révolution verte en Afrique / Madame le ministre a partagé l’expérience ivoirienne avec les différents participants

7ème  Forum sur la révolution verte en Afrique / Madame le ministre a partagé l’expérience ivoirienne avec les différents participants

En attendant la cérémonie officielle d’ouverture prévue le 6 septembre, les travaux du 7ème Forum sur la Révolution verte en Afrique prévus du 4 au 8 septembre à Abidjan.

Publié - 05/09/2017 / (Source:MESRSCI ) /  Partagez:

Le lundi 04 Septembre 2017, un Atelier sur le rôle de la recherche et de l’innovation dans le processus de transformation de l’agriculture africaine,a été présidé par Madame le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Bakayoko- Ly Ramata 
autour du thème : ‘’Renforcer la Recherche pour Transformer l’Agriculture dans les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest et du Centre’’.

L’objectif de cet Atelier de ce jour, est d’offrir un cadre d’échanges entre les chercheurs et les autres experts engagés dans les systèmes d’innovation à dialoguer avec les décideurs politiques, les entrepreneurs du secteur privé, les producteurs, les ONG, les Représentants des institutions économiques régionales, les institutions financières et les donateurs sur le rôle de la recherche et de l’innovation dans le processus de transformation de l’agriculture africaine.

Cet Atelier à l’initiative de l’Université Nangui Abrogoua a servi de cadre au prof. Bakoyoko -Ly Ramata pour partager avec les participants, l’expérience ivoirienne en matière de recherche agricole.

Madame le Ministre a d’entrée indiqué que l‘ économie de la Côte d’Ivoire repose sur l’agriculture. Pour preuve, elle participe pour 22% au PIB, génère plus de 50% des recettes d’exportation et constitue 2/3 des sources d’emploi. A ce titre, c’est un secteur auquel le gouvernement attache une importance capitale.



Elle a rappelé les politiques de développement qui ont été impactées par la Recherche Agro-Alimentaire. Il s’agit, à en croire Prof.Bakayoko-Ly Ramata, de la réduction de la pauvreté par l’amélioration du revenu des agriculteurs (65% de la population) - La sécurité et la souveraineté alimentaire/nutritionnelle par l’amélioration de la productivité agricole et l’augmentation de l’offre en produits agricoles à fort potentiel nutritionnel - La préservation de l’environnement par la proposition de solutions pour une agriculture durable, respectueuse des équilibres écologiques et climato-intelligente - Le développement agro-industriel par l’amélioration et la diversification des procédés de conservation et de transformation des produits agricoles.

Concernant les efforts importants consentis pour soutenir la recherche et l’innovation, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a évoqué le financement des missions de recherche ainsi que des activités de recherche – l’institution du Prix National d’Excellence – la mise en place du Fonds d’Appui à la Recherche et à l’Innovation (FONARI) d’une valeur de 500 millions de CFA. Sans oublier de faire mention du Prix du Patronat mis en place par la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI).

Au niveau de la coopération bilatérale et multilatérale,le Prof.Bakayoko-Ly Ramata a cité le Fonds compétitif pour l’innovation agricole durable (FCIAD), doté d’une enveloppe de cinq milliards FCFA. L’objectif de ce fonds, est de contribuer à la durabilité des systèmes de production agricole, a-t-elle expliqué. Le Partenariat rénové pour la Recherche au Service du Développement (projet PRESED). Financement de 3 projets en lien avec la recherche agronomique pour un montant de 255 Millions de Francs CFA sur le C2D1. Quand dira-t-elle, le deuxième C2D prévoit un financement de 1, 21 Milliard de Francs CFA pour développement de la recherche agronomique.


Madame le Ministre a fait cas des innovations générées par le CNRA sur l’amélioration des performances économiques par l’amélioration de la productivité et de la compétitivité agricoles en particulier des cultures de rente, socles de l’économie Ivoirienne. Il s’agit entre autres des variétés améliorées de cacaoyers et de caféier - Les hybrides à rendement élevés de Palmier à Huile - La reconstitution du schéma de production de semences améliorées de coton et la diffusion de matériel végétal plus productif d’anacardier et l’introduction de la technique du greffage.

L’on note également les différentes variétés améliorées de manioc baptisées «Bocou», qui donnent à l’hectare entre 25 et 40 tonnes contre 05 tonnes pour les variétés traditionnelles - Les variétés améliorées de riz de plateaux, dont le rendement varie de 3 à 7 tonnes/ha contre 0,8 à 1 tonne/ha pour les variétés traditionnelles.

Au nombre des acquis, Le centre d’incubation au sein du Pôle Scientifique et d’Innovation (PSI) de L’Université Félix Houphouet Boigny qui a permis la création dans le domaine de l’agro-alimentaire de startups. Notamment La startup instant Chocolat, spécialisé dans la transformation du cacao en chocolat alimentaire sous différentes formes (cacao combiné à des épices - La startup PADER, spécialisé dans les cultures intercalaires qui permettent d’optimiser l’espace de production et d’augmenter le rendement global à l’hectare tous produits confondus - La startup jus délice, elle est spécialisée dans la fabrication des jus naturels avec une maitrise des techniques de conservations du jus naturels - La startup ITA basée à Bouaké, qui s’est lancée dans la production de chips et de liqueurs à base de tubercules.



Le financement des projets, a expliqué la ministre, a permis d’obtenir des acquis important pour la sécurité des ivoiriens, avec l’amélioration de la productivité du maïs en Côte d’Ivoire, la conception et validation d’un guide alimentaire et nutritionnel pour l’amélioration de la santé, la gestion durable de la fertilité des sols en riziculture, la valorisation artisanale et industrielle des amidons issus de l’igname et du manioc, L’impact de l’agriculture sur l’économie ivoirienne est une réalité et une grande partie de cette performance est due à l’influence des résultats de la recherche sur la productivité et la compétitivité des filières agricoles.

En dépit des résulats enregistrés , la ministre a indiqué que le potentiel économique de la recherche agro-alimentaire est encore loin d'avoir été pleinement exploité. La communication de madame le ministre a été fort appréciée par les différents participants.

TELECHARGER LA PRESENTATION DE MME LE MINISTRE

LA VIDEO DU 7 EME FORUM SUR LA REVOLUTION VERTE EN AFRIQUE

EMISSION RADIO - L'INVITE DU JOUR 

LES PHOTOS EN LIGNE 
 

 

Commentaires

 

Video à la une

contact Web Presse

CABINET DU MINISTRE

Tour C 20 e étage

Responsable éditorial online : :
Service de communication
Tél: (+225) 20.21.06.79

adresse postale : BPV 151

  • Suivez le Ministère sur:   
  • Webmail

  • © Ministère de l'Enseignement
    Supérieur et de La recherche
    Scientifique - Tous droits réservés
  • Cité Administrative, Tour C 20e étage
  • TEL : (+225) 20.33.54.64 / FAX : (225) 20.21.22.25
gouv.ci     -     annuaire.gouv.ci     -     servicepublic.gouv.ci     -     participationcitoyenne.gouv.ci     -     data.gouv.ci     -     eadministration.gouv.ci