enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Actualité

Actualité du Ministère

Orientation des bacheliers 2014 : le ministre GNAMIEN KONAN échange avec les dirigeants des universités et grandes écoles publiques

Orientation des bacheliers 2014 : le ministre GNAMIEN KONAN échange avec les dirigeants des universités et grandes écoles publiques

L'accueil des bacheliers 2014 dans l'enseignement supérieur a motivé, ce lundi 4 août, une rencontre du ministre Gnamien Konan, avec les dirigeants des cinq (05) universités et deux (02) grandes écoles publiques ivoiriennes.

Publié - 04/08/2014 / (Source:MESRS) /  Partagez:

C'était à son cabinet de la Tour C, 20è étage, au Plateau-Abidjan. 

Ils y étaient pour se pencher sur l'orientation des 62 661 étudiants et réfléchir sur l'applicabilité des cours numériques et le télé-enseignement.

A l'entame de ladite réunion, le Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a indiqué qu'il s'agit de trouver les moyens de "placer" la majorité de ces étudiants dans des filières porteuses. Une idée partagée par l'ensemble des dirigeants des institutions académiques citées plus haut. Qui ont fait connaître leur capacité d'accueil, estimée à 20 740. Même si le ministre Gnamien Konan pense qu'un effort doit être fait pour arriver à 45 000.

C'est pourquoi, il a été proposé que tout soit mis en œuvre afin de rendre effective les cours en ligne et le télé-enseignement. A cet sujet, il faut noter que l'interconnexion des universités Félix Houphouët-Boigny, Nangui Abrogoua et Alassane Ouattara est déjà une réalité. Reste à les doter d'outils informatiques et de télécommunication appropriés et équiper les universités de Korhogo, Daloa, ainsi que l'INP-HB de Yamoussoukro. Cela, pour rendre possible les cours numériques et l'enseignement à distance dès la rentrée universitaire 2014-2015.

Au terme de la réunion, le ministre Saliou Touré a félicité et encouragé cette vision d'enseignement virtuel, qui donnera un souffle nouveau à la qualité de l'enseignement supérieur de côte d'ivoire.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le ministre Gnamien Konan est déterminé à expérimenter ces nouveaux modes d'enseignement. Qui, selon lui, constituent la panacée au déficit d'infrastructures d'accueil et d’enseignants.

 

 

Commentaires